saisir les opportunités

ET NON, IL N’Y AURA PAS 5 OPPORTUNITÉS PROFESSIONNELLES TOUS LES MOIS

Combien de fois vous avez entendu dire: “Ne t’inquiète pas, tu auras beaucoup d’autres opportunités professionnelles, tu verras, encore meilleures que celle-ci! ou bien: Si tu es bien, ne bouge pas! Tu a un salaire conséquent, tu connais ton travail…Pourquoi bouger maintenant?

Et bien, justement il ne faut pas attendre au burn-out, à détester son chef, ou à vouloir quitter son emploi sans même pas avoir trouvé un job pour changer de travail. Pourquoi? Parce que l’expérience et les chiffres nous disent, factuellement, que nous n’allons pas avoir l’occasion de tomber sur une bonne opportunité de travail tous les mois! Et plus nous montons dans l’échelle, plus cela est rare.

Il y aura toujours une autre occasion”…(Antoine de Saint-Exupéry)

Oui, il y aura des autres opportunités professionnelles, bien évidemment, cependant il faut vraiment être conscient de l’opportunité que nous avons en face de nous pour prendre la bonne décision, une décision sans regrets. La célèbre phrase de Saint-Exupéry:  Il y aura toujours une autre occasion, un autre ami, un autre amour, une force nouvelle. Pour chaque fin il y a toujours un nouveau départ” est utilisé pour les moments compliqués ou pour faire face aux adversités. Cependant, construire une carrière professionnelle, être ambitieux (positivement) n’est absolument pas un moment triste mais plutôt le contraire! Il faut faire face aux opportunités de grandir professionnellement avec courage et envie! Oui, gagner plus d’argent et être épanouie dans son travail sont compatibles et souvent vont main dans la main.

Comment prendre une décision sans regrets?

Pour faire cela, tout d’abord il faut savoir ce que nous recherchons professionnellement, c’est-à-dire: quel est notre objectif professionnel? Pour définir notre but professionnel, il est très important de tenir en compte nos envies et capacités mais aussi notre contexte, environnement, besoins, valeurs et vie personnelle pour éviter des possibles frustrations et réussir une vie qui tend à l’équilibre et en conséquence, une vie heureuse et épanouie.

Et comment savoir s’il s’agit de la bonne opportunité pour nous?

Une fois notre but est clair et déterminé, nous devons nous poser la question suivante: Est-ce que ce travail/cette opportunité m’approche à mon but professionnel? Si la réponse est Oui et l’offre nous plait à plus de 70-75%, la décision est la bonne! Pour savoir si l’offre nous plaît, il faut tenir en compte: le poste, l’entreprise, les conditions, le manager, l’équipe, le temps de transport… et ne pas trop focaliser sur les détails car il y a beaucoup de questions qui sont toujours négociables! Donc, restez toujours ouvert et prenez du recul!

Pourquoi il n’y a pas une bonne opportunité professionnelle tous les mois?

Une bonne opportunité professionnelle est, comme nous venons de dire, celle qui nous approche le plus de notre objectif professionnel. La plupart des opportunités professionnelles que nous recevons sont pour réaliser exactement les même tâches que nous faisons à l’heure actuelle mais dans une autre société. Ce type d’opportunités ne sont pas réellement des bonnes opportunités. Est-ce qu’elles accélèrent notre arrivée au but, à notre objectif? Non, nous restons à la même distance du but.

Les bonnes opportunités sont celles qui vont nous demander d’aller plus loin, au-delà de nos compétences et elles vont nous situer plus proche de notre but. Par exemple: l’objectif d’un cadre sup. (Michael) de 40 ans qui travaille dans une grande entreprise de RRHH est de devenir CEO d’une grande entreprise hors le secteur des RRHH dans 10-15 ans. Il est bien traité, il apprécie ses collègues et l’entreprise. Il voulait devenir CFO au sein de son entreprise pour après devenir CEO dans une autre entreprise d’un autre secteur. Soudain, et comme (presque toujours) à travers de connaissances: des personnes qui vous font confiance parce qui connaissent votre façon de travailler, vous proposent un poste plus intéressant dans une entreprise d’un autre secteur. Michael a des bonnes perspectives dans son entreprise actuelle, cependant il n’aura pas une promotion jusqu’à d’ici un ou deux ans. Michael doit faire quoi à votre avis?

YES, accepter l’offre (évidemment si le poste, le contexte, l’environnement lui plaise!). Il s’agit d’une opportunité qui le rapproche de son objectif professionnel finale.

En deux mots, 1- c’est une erreur de penser que nous aurons souvent des opportunités de travail intéressantes, 2- il faut toujours garder en tête quel est notre objectif pour pouvoir déterminer si l’offre nous. intéresse ou pas et 3- changer de travail quand tout va bien (et éviter d’arriver au burn-out parce qu’il sera trop tard).

Encore des questions? N’hésitez pas à nous écrire ou appeler, nous sommes toujours disponibles et ravis de vous aider!

No Comments

Post A Comment